Phone : +41 31 566 70 01|info@swissbenefits.com

Des américains en Suisse rendent leur nationalité

Plus de 400 américains qui résident en Suisse ont renoncé en 2012 (année pas encore terminée) à leur nationalité et ont rendu leur passport.

Ce résultat est le reflet de l’intrusion dans la vie privée des autorités fiscales américaines à l’encontre de leurs citoyens séjournant hors du pays, dans le monde entier et plus particulièrement en Suisse.

La Suisse compte près de 40.000 citoyens américains sur son territoire.

Par |October 29th, 2012|Uncategorized|Comments Off on Des américains en Suisse rendent leur nationalité

L’Office des migrations (ODM)

L’Office des migrations (ODM) réglemente les conditions dans lesquelles une personne peut entrer, vivre et travailler en Suisse et décide qui doit être protégé contre d’éventuelles persécutions. Par ailleurs, l’office coordonne les efforts déployés par la Confédération, les cantons et les communes en matière d’intégration ; il est compétent à l’échelle fédérale pour toutes les questions de naturalisation.

Par |October 28th, 2012|Uncategorized|0 Commentaires

Permis B en Suisse

Les étrangers titulaires d’une autorisation de séjour sont entrés en Suisse pour y résider durablement, en vue de l’exercice ou non d’une activité lucrative.

Pour les ressortissants des Etats tiers, l’autorisation de séjour ne dépasse en général pas une année la première fois. Les autorisations initiales en vue de l’exercice d’une activité lucrative ne peuvent être accordées que dans les limites des nombres maximums fixés chaque année et conformément aux dispositions prévues de l’art. 20 LEtr. Normalement, ces autorisations sont renouvelées d’année en année, pour autant qu’aucun motif (p. ex. infractions, dépendance de l’aide sociale, marché du travail) ne s’y oppose. Le droit à la prolongation de l’autorisation de séjour à l’année n’existe que dans certains cas. Dans la pratique, une autorisation de séjour à l’année est en général prolongée aussi longtemps que la personne peut bénéficier des indemnités de l’assurance-chômage. Toutefois, l’étranger ne peut faire valoir en l’occurrence le droit à la prolongation de l’autorisation.

 

Par |October 20th, 2012|Uncategorized|Comments Off on Permis B en Suisse

Permis de résidence C en Suisse

Les étrangers titulaires d’une autorisation d’établissementobtiennent une telle autorisation après un séjour de cinq ou dix ans en Suisse. Le droit au séjour est de durée indéterminée; il n’est assorti d’aucune condition. L’Office fédéral des migrations fixe la date à partir de laquelle l’autorité cantonale compétente peut délivrer l’autorisation d’établissement.

Les ressortissants des Etats tiers peuvent en principe obtenir une autorisation d’établissement après dix ans de séjour régulier et ininterrompu. Les citoyens des Etats-Unis et Canada sont soumis à une réglementation spéciale. Sous réserve d’un accord international, les ressortissants des Etats tiers ne peuvent toutefois faire valoir de droit proprement dit, car pareil droit est seulement conféré par les art. 42 et 43 respectivement par l’art. 31 LEtr. L’étranger qui possède une autorisation d’établissement n’est plus soumis à l’OLE; il peut choisir librement son employeur et l’impôt ne sera plus perçu à la source.

Par |October 20th, 2012|Uncategorized|Comments Off on Permis de résidence C en Suisse

Suisse, pays Nr. 1 de la compétitivité mondiale 2012

(Ref. Wef / Hebdo)
La Suisse est encore une fois cette année l’économie la plus compétitive du monde, selon le rapport annuel du Forum économique mondial (WEF) publié mercredi à Genève. Singapour, la Finlande, la Suède et les Pays-Bas suivent parmi les cinq premiers.

Dans les dix premiers, l’Allemagne est stable au 6e rang, devant les Etats-Unis. Le Royaume-Uni a progressé de la 10e place à la 8e, devant Hong Kong qui passe du 11e rang au 9e. Le Japon est dixième, en recul d’un rang par rapport à l’an dernier.

La Suisse est pour la quatrième année consécutive en tête du classement du Forum économique mondial (WEF), basé sur plus de cent indicateurs. Les atouts de son économie sont inchangés: elle est en pointe pour l’innovation, les capacités technologiques, l’efficacité du marché du travail.
Etroite coopération
“Ses instituts de recherche scientifique sont parmi les meilleurs du monde. L’étroite coopération entre le monde académique et le secteur privé, combinée à des dépenses élevées en recherche et développement des entreprises et à une forte protection de la propriété intellectuelle, garantissent que la recherche se traduit en produits facilement commercialisables”, a écrit le WEF.

La Suisse est au 2e rang mondial pour les brevets déposés par tête d’habitant. Sa compétitivité est renforcée par des institutions publiques efficaces et transparentes (5e rang), des infrastructures excellentes (5e), ses marchés financiers (9e), la stabilité de son environnement macroéconomique (8e).

Le WEF avertit comme l’an dernier que pour maintenir sa capacité d’innovation, la Suisse doit encore augmenter son taux d’inscription dans les universités, inférieur à d’autres pays développés.
Ecart Nord-Sud
Le rapport du WEF souligne que l’écart de compétitivité s’accroît entre les pays d’Europe du Nord et du Sud en raison de la crise dans la zone euro. Le […]

Par |October 20th, 2012|Uncategorized|Comments Off on Suisse, pays Nr. 1 de la compétitivité mondiale 2012